INTENSIFICATION
DE LA CULTURE
DES CÉRÉALES
AU BURKINA

Lien avec l'association PROMMATA - associee au projet, dans notre collectif

Logo_Prommata_inter.small.png

Les grandes lignes du projet

Mis en œuvre depuis

2015

Par 6 ASI 

dans

8

villages

Avec un budget de

+/-   36 000€

dont 30 000€ de

Situation critique pour Yipo et Karma (170 hab/km2)

Deux régions aux problématiques contrastées :
densité de population et superficie disponible par actif 

 Avec qui ?

Les composantes techniques

Le "zaï" mécanisé 

ses avantages reconnus par tous : les problèmes de traction  sont résolus avec la double traction asine (Kota et Koussiba)
 

 Les composts améliorés

ses mérites sont reconnus : problèmes d’approvisionnement en
composantes et de maîtrise du processus de fermentation

 Le semis en sec avec enrobage des semences

ses avantages sont reconnus :
sa pleine réussite dépend de la pluviométrie

Des résultats potentiellement spectaculaires

En conditions pluviométriques favorables, le zaï mécanisé et intensifié permet de multiplier par six la productivité du travail et donc :

  • de contribuer à la sécurité alimentaire

  • de développer le petit élevage villageois

La mise en œuvre du projet

Mise à disposition d’équipements pour la formation et la « prise en mains »

Une kassine par village (+ une tarière et un pluviomètre)

 Formations

+/- 20 paysan(ne)s formés par village chaque année, sur 3 ans, entre 2015 et 2017 ; bilan en 2018

Réalisation de « champs-écoles »

Méthode à adapter aux contraintes climatiques

 Acquisition d’équipements

21 kassines « complètes » commandées ; la moitié seulement livrées (défauts de paiement)

 Rappel de notre objectif :

approvisionner les cantines scolaires

 Retrouvez le compte-rendu officiel :

© 2019 by Cécile CHARLES. Proudly created with Wix.com

CASE Burkina

29 rue Tupin

69600 OULLINS

E-mail : case.burkina1@gmail.com